La Légende du PCMCIA sur iBook

L’objectif de ce billet était, normalement, de montrer qu’il est simple d’utiliser le port PCMCIA sous le clavier d’un iBook pour adapter n’importe quelle carte Wifi. Et bien non, c’est un billet pour dire qu’il ne faut pas croire tout ce qu’on voit sur le Web.

Il n’y a pas de port PCMCIA, au sens stricte du terme, dans un iBook. J’en vois déjà qui hurlent et qui s’agitent… Non, ce n’est pas un VRAI port PCCARD mais un ersatz tout pourri.
J’ai continué mon bricolage en retirant, à la scie à métaux, une grande partie du circuit de la carte TrendNet. Les deux Leds et les antennes y sont passées mais j’ai conservé les points de soudure pour les antennes.

La carte, maintenant plus petite, peu se loger dans l’iBook sans problème. Seulement voilà, il n’y a pas de support PCCARD pour le Mac, ni dans Linux, ni dans Mac OS X. Les hack qu’on peut voir sur le Web consistent simplement à utiliser en lieu et place d’une carte Airport, une carte Wavelan compatible. Il n’existe pas de support pour un bridge PCMCIA sur les iBook. Impossible d’utiliser les outils PCMCIA standards. Point.

En revanche ce qui est amusant, c’est le résultat sur le lappy PC :
ath0 IEEE 802.11g ESSID: »OpenWrt » Nickname: » »
Mode:Managed Frequency:2.432 GHz Access Point: xx:xx:xx:xx:xx:xx
Bit Rate:54 Mb/s Tx-Power:18 dBm Sensitivity=1/1
Retry:off RTS thr:off Fragment thr:off
Encryption key:CE36-2568-4095-B3AD-CBDD-96A4-2FD1-16A3
Power Management:off
Link Quality=72/70 Signal level=-22 dBm Noise level=-95 dBm
Rx invalid nwid:9037 Rx invalid crypt:0 Rx invalid frag:0
Tx excessive retries:0 Invalid misc:0 Missed beacon:0
La carte découpée équipée d’une antenne fonctionne encore mieux :)

Apple ibook G3 transparent

Un ibook G3… blanc… comme tout le monde. Quelle tristesse. Et puis le blanc c’est salissant. Il était temps de personnaliser mon petit et vieille ibook en lui donnant une petite Lefinnois’s touch. Voici chose faîtes, je suis maintenant propriétaire d’un ibook transparent. Peut-être juste une étape avant de le repeindre en rouge ou en noir. Mais pour l’heure je le trouve très bien comme ça.

Après quelques cherches sur le Web, la tâche ne semblait pas impossible; juste un peu pénible. Quelques personnes on peint leur ibook très facilement. Sans doute parce que celui-ci se prête bien à la chose. L’ibook G3 est, en effet, peint à l’intérieur et la coque en plastique est transparente. L’idée consiste donc à retirer la peinture blanche et en appliquer une nouvelle.

Le démontage du portable est quelque chose de délicat. Il faut laisser son côté barbare de côté et jouer tout en finesse. En plus des vis (en croix, torx et hexagonales) l’ibook est plein d’adhésifs double face. Il faut donc dévisser tout cela et petit à petit décoller les parties de la coque (écran, dessous et cache de la batterie).

Une fois le tout démonté, il faut retirer l’adhésif résiduel. C’est là que la procédure devient vraiment pénible car on ne peut utiliser de solvant comme de l’acétone qui ferait fondre le plastique. C’est donc avec ses petits doigts musclés qu’il faut procéder. Patience… patience… Zen… Calme…

Reste ensuite à retirer la peinture. Pour cela il suffit de plonger les éléments dans du rubbing alcohol (gné ?). Un petit tour au Mr Bricolage du coin bingo :

C’est de l’alcool ménagé (cf wikipédia). L’essence de térébenthine fonctionne peut-être également. Un petit essai dans un coin du plastique de la batterie n’a pas attaqué la matière. Je n’ai pas essayé plus loin, préférant m’en tenir aux explications des autres personnes ayant personnalisé leur ibook.

Un bain d’une heure et demi dans l’alcool et la peinture part facilement avec une brosse à dent. Il faut bien veiller à ne rien laisser car si vous voulez repeindre, les résidus risquent de se voir. La première bouteille vide, je me suis rabattu sur un produit acheté au super marché du coin également libellé alcool ménagé (au citron SVP). La composition est différente mais cela fonctionne aussi :

Chose intéressante, bien que les produits se ressemblent (mais je ne suis pas chimiste) le second n’est pas nocif.

Après brossage, nettoyage, rincage et séchage on passe on remontage et on sautille dans la pièce de joie. Nous voici propriétaire d’une ibook G3 Clear !

Petite astuce reprise des explications du Web : pour retirer le logo Apple translucide il suffit de poser le bloc de plastique de l’écran sur un gros rouleau de d’adhésif. Ainsi, en appliquant une pression sur le logo il se décolle sans risquer de casser le plastique.

Au final c’est quelques bonnes heures de calmes et de patience et le tour est joué. Les parties délicates concernent l’adhésif, le logo Apple, le système de blocage de la batterie et la batterie elle-même. En effet, il n’y a pas de vis sur la batterie, la coque transparente peinte est collée. Non seulement il faut délicatement la retirer mais il faut ensuite trouver un moyen de la recoller. Ici, j’ai simplement utilisé quatre toutes petites goutes de SuperGlue mais cela peut ne pas convenir si vous comptez repeindre.

Quelques liens :
Comment démonter un ibook
Personnalisation d’ibook sur geektechnique.org
Encore de la personnalisation sur macmod.com avec quelques belles photos du nettoyage à l’alcool
ibook Eve sur Applefritter.com
Deux ibook transparents mais colorés
Rubbing alcohol sur Wikipédia