Pas de taxe copie privée sur les imprimantes 3D

Encore une fois un certain nombre de nos « représentants » politiques ont fait l’étalage de leur manque de connaissance et de compréhension concernant les technologies actuelles, cette fois au Sénat.

A l’occasion des débats sur le projet de loi Macron, Richard Yung (67 ans, Directeur des affaires internationales de l’Office européen des brevets et président du Comité national anti-contrefaçon) a, en effet, osé proposer une « taxe copie privée » (comme sur les supports type CD/DVD)  sur… les imprimantes 3D, arguant du fait que, comme on peut ainsi reproduire des objets (avec un travail énorme de modélisation, mais ça il n’en fait, bien entendu, pas mention) de son choix. Lire la suite

Pourquoi le piratage ou plutôt la copie illégale d’œuvres artistiques existe

Est-ce parce que les utilisateurs/consommateurs sont des voyous ? Est-ce parce qu’ils sont radins et prompts à trouver n’importe quelle méthode pour ne pas payer ce qu’ils désirent ? Est-ce parce que dans l’inconscient collectif l’art est, par définition, gratuit ? Est-ce juste parce que c’est possible ?

Non.

Il y a une raison bien plus évidente : parce que c’est plus facile de pirater que d’acquérir légalement des œuvres.  Tout simplement.

Prenons un exemple car à l’évidence il convient de mettre en œuvre des mécanismes très basiques pour faire comprendre à certains professionnels des choses qu’un enfant de 5 ans peut comprendre en quelques minutes. L’exemple est donc la solution la plus efficace. Lire la suite