Critique Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Farce… ou comment j’ai perdu 2h et 6€ !

Non ce n’est pas une faute de frappe mais la transposition d’une autre qui m’est revenue sans cesse pendant plus de deux heures après avoir dépensé 6€ pour une place de cinéma : « c’est une blague ? ».

Cédant sous la pression médiatique et ma propre curiosité j’ai fini par aller voir ce fameux épisode 7, mais à mes conditions : pas de 3D et en VO. Et mes réticences étaient pour le moins justifiées : une presque totale déception !

Je comprend à présent les affirmations du type « Star Wars is Back ! » car c’est exactement ça… Je veux dire TRÈS EXACTEMENT ÇA !

Vous voulez des exemples ? J’allai dire « attention spoilers » mais en réalité, si vous avez vu les épisodes 4, 5 et 6, vous avez déjà votre compte de spoilers. Jugez plutôt :

Au début de l’épisode 4 la princesse Leia donne un plan holographique à un droïde cylindrique bleu et blanc (R2-D2) : au début de l’épisode 7, un pilote de la résistance donne un plan holographique à un droïde sphérique orange et blanc (BB-8).

Le droïde en question s’exprime en sifflant et en émettant des sons aigus. RD-D2 ? BB-8 ? Non, non… les deux !

Les deux droïdes se retrouvent d’ailleurs en fuite sur une planète désertique où ils sont récupéré par les héros.

S’en suit, dans les deux films, une aventure dont le but est de confier le plan holographique aux « gentils » (rebelles dans la première trilogie, résistants dans le nouveau film).

Dans la première trilogie, les « méchants » forment un empire dirigé par un mystérieux et puissant dirigeant (l’empereur), qui a sous sa coupe un apprenti masqué (Dark Vador) : dans l’épisode 7, les « méchants » forment un ordre (le Premier Ordre) dirigé par un mystérieux et puissant dirigeant (Leader Suprême) qui a sous sa coupe un apprenti masqué (Kylo Ren).

Dans l’épisode 5 on apprend qu’un lien familial existe entre un héro (Luke) et un « vilain » masqué (Dark Vador, son père) : dans l’épisode 7 le « vilain » masqué Kylo Ren est le fils d’un des héros (Han Solo).

Dans l’épisode 4 les héros se retrouvent dans un bar (Cantina) avec toutes sortes d’aliens  : dans l’épisode 7 les héros se rendent dans un bar (chez Maz Kanata) peuplé de toutes sortes d’aliens.

Dans l’épisode 4 l’empire possède une arme géante en forme de boule qui peut détruire une planète (l’Étoile de la mort) : dans l’épisode 7 le Premier Ordre possède une arme super-géante en forme de boule qui peut détruire plusieurs planètes (Starkiller).

Dans les deux films, la super-arme en question à un point faible que les gentils doivent attaquer pour la détruire, et ils y parviennent juste avant que l’arme ne soit utilisée.

Dans l’épisode 6, l’Étoile de la mort est protégée par un champ de force qu’il faut désactiver avant l’attaque : dans l’épisode 7 la base Starkiller est protégée par… un champ de force qu’il faut désactiver avant l’attaque.

Le nouveau film se termine par une rencontre entre l’héroïne chez qui la force est puissance (Rey) et un vieux maître Jedi (Luke Skywalker) : dans la première trilogie Luke est formé par deux vieux maîtres Jedi (d’abord Obi-Wan Kenobi, puis Yoda).

Je m’arrête là… Cet épisode 7 n’est pas une suite, c’est un remake/reboot déguisé… et encore, même pas, c’est un recyclage des éléments de la première trilogie, purement et simplement. Le tout avec une réintroduction légère des anciens personnages pour donner du cachet. Au mieux c’est un fan fiction ou un film basé sur l’univers Star Wars , au pire c’est l’étalage d’un manque chronique d’imagination et d’innovation. C’est creux et ça sonne faux…

Si l’objectif de J. J. Abrams (réalisateur et co-scénariste) était de démontrer par contraste combien la première trilogie était bien structurée, originale et élégante, c’est une réussite !

Un commentaire sur “Critique Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Farce… ou comment j’ai perdu 2h et 6€ !

  1. Bonjour,
    Je viens de lire cet article en cherchant une solution sur le dépôt Github…(rien à voir avec la choucroute me direz vous !). Mais étant curieux, j’ai cliqué sur le lien annexe afin de mieux connaitre le rédacteur, hors contexte technique.
    Ben que dire de plus, que je ne suis pas allé le voir au ciné, tout simplement en sachant que les droits avaient été rachetés par la souris aux grandes oreilles, je me doutais que cela n’en valait pas le coup de dépenser un billet ! J’ai eu la « chance » de le voir en DVD, prêté par mon voisin, du réchauffé, en effet, beaucoup de choses en commun avec les anciens que je possède en BlueRay (les six!). Je pense que Monsieur LUCAS a du être dégouté par cet épisode! Pi la mort de Han Solo, la fin ou l’on reste sur sa faim… En espérant que le prochain soit à la hauteur des autres, d’ailleurs je pense aussi à la série (interminable) des Terminators!!! Une claque à l’époque ou le premier est sortie (si si !j’assume).
    En tout cas, très bon article.
    Joe du 40

Laisser un commentaire